«

»

déc 25

Stress au travail : Ce que le MANAGER-LEADER doit savoir [2]

Share Button

Stress au travail 1Le deuxième axe à développer concernant les managers et le stress, est le stress qu’ils peuvent favoriser (sans le vouloir souvent) chez leurs collaborateurs. Comment limiter ce stress ? Tout d’abord en étant moins stressé soi-même. Voir alors l’article précédent.

En général, le stress est contagieux et augmente plus on descend la pyramide hiérarchique.

L’opacité source de stress.

L’un des premiers leviers sur lesquels on peut agir est la question du sens que l’on donne à son travail. Ne pas comprendre pourquoi on fait telle ou telle tâche est stressant. Ne pas pouvoir replacer son travail dans la chaine complexe de l’activité de l’entreprise est stressant.

L’une des premières pistes est donc de donner la possibilité aux collaborateurs de comprendre le sens de leur travail. Pour cela, il est impératif que le manager l’ai lui-même comprit. Il doit donc exiger d’avoir accès aux informations nécessaire. Cette démarche passe par le développement du leadership et de l’assertivité des managers.

Une autre source de stress est le manque de clarté quant aux tâches à effectuer et à la manière de les exécuter. Souvent les managers sont chiches en explications, les indications sont vagues, etc. Les collaborateurs doivent alors se débrouiller avec les moyens du bord. Ne sachant jamais très bien dans quelle direction aller. Parfois même, les indications en question sont volontairement imprécises, reflétant ainsi les propres incertitudes du manager. Voire une volonté délibérée de mettre en difficulté.

Que faire pour remédier à cette situation ?

L’authenticité paye

On le voit, les principales sources de stress pour les collaborateurs sont liées à la manière dont communique le management. L’imprécision, les omissions, le manque de clarté font le lit du stress et du sentiment d’incertitude au travail. On peut préconiser dans ce cas ce que j’appelle le management de la transparence. Il ne s’agit évidement pas de TOUT dire, de rendre publique la moindre information. D’abord ce serait assez peu efficace, et de toute façon finirait par poser d’autres problèmes. Ce que je préconise est de donner le maximum de précisions sur les situations que doivent traiter les collaborateurs. De même, donner le maximum d’informations sur les aspects de la vie de l’entreprise qui peuvent avoir un impact sur eux.

Mais parfois, on a pas toutes les informations, ou celle-ci ne sont pas sûres, ou réellement imprécises. Que faire dans ce cas ? Eh bien les donner comme telle, en indiquant le degré d’incertitude et d’imprécision.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>